jeudi 22 novembre 2012

UN RÔLE SUR MESURE

Claire Foy joue Adora Belle Dearheart dans Going Postal


Dans un film épatant, comme tous ceux qui sont réaliser à partir de l'univers de Terry Pratchett d'ailleurs. 

L'univers de Pratchett c'est le DisqueMonde. Dans une dimension lointaine, passablement farfelue et de seconde main, comme le dit l'auteur, la grande tortue A'tuin voyage dans l'espace en portant sur son dos quatre éléphants, qui eux même portent sur leur dos : Le DisqueMonde. 

Ankh-Morpork, est l'une des villes de ce DisqueMonde, ses habitants croyaient avoir tout vu, mais voici que survient l'escroc Moist von Lipwig, et que celui-ci rencontre Adora Belle Dearheart, maîtresse des golems, invétérée fumeuse de cigarettes, et bien sur, dotée d'une nature extrêmement dominatrice. Moist va avoir fort à faire avec celle pour qui son coeur bat pour la première fois. A partir de là, pour tous ceux qui ne l'ont pas vu, je vous laisse voir la suite par vous-même, car je ne voudrais en aucun cas gâcher votre plaisir. 



Going Postal

Elle est belle, elle est sombre, elle a le regard vif,



elle reste toujours distante, elle fume sans cesse, elle 
a beaucoup d'humour, fait souffler le chaud et froid,


et elle vous arrête dans la rue sa cravache sous l’aisselle 
avec la ferme intention de punir vos incorrigibles incartades.
Telle est la nature complexe du caractère d'Adora Belle Dearheart.



Qui n’hésite pas une seule seconde à vous enfoncer ses talons 
aiguilles dans le pieds lorsque vous l'invitez au restaurant,



et elle vous informe qu'elle a grandement envie de faire 
passer leurs 10 centimètres au travers de votre pied.



======================

Claire Foy incarne à merveille ce très attachant personnage féminin d'Ankh-Morpork, détentrice d'une alchimie qui n’a d’égal que l’enthousiasme qui l'anime. Pour le moins elle est peu commode, mais avec sa coiffure à chignon sans défaut et enveloppée dans sa longue robe victorienne noire ouverte sur des bottes à talons hauts on ne peut que difficilement résister à ses attraits. De quoi susciter bien des vocations de dominante.


VERY NAUGHTY BOY



lundi 19 novembre 2012

SO BRITISH

Chez nos amis Anglais il n'y a pas que Buckingham Palace, l'english breakfast, le mouton à la sauce de menthe, l'univers de Dickens, la poésie de Yeats, la peinture de Bacon, et London by night.




En marge du B.D.S.M. il y a quantité d'hommes grands amateurs de fessée dite traditionnelle, dont la référence principale serait le fameux 'corporal punishment' britannique. Alors peut-on parler de véritable et impitoyables fessées à l'anglaise telles que ces aficionados et ces dominantes le conçoivent ? Je voudrais par le biais de ce post leur adresser un petit clin d'oeil. 







Théoriquement ou bien techniquement, ce qui caractérise ce type de fessée c'est que les dominantes impliquées dans cette pratique évoque toujours une fessée ultra-vigoureuse, très retentissante, qui provoque des changements de couleur immédiats sur les fesses des hommes. La dominante généralement toujours très confirmée pratique une fessée extrêmement juste et précise : C'est une fesseuse flamboyante. Autre caractéristique c'est que ce type de fessés étant d'ordre strictement punitif, il est exclu de penser entretenir quelques petits câlins et caresses avec la maîtresse durant la séance. Quand à songer à une petite aventure sexuelle, nous en parlerons encore moins car totalement hors propos. 







Les tenues que porte ces dominantes sont bien souvent très importante pour l'aspect cérébral d'une séance  Cela explique un peu l'aspect fétichiste que peuvent revêtir les envies de fessées très strict de la part des hommes Nous trouvons des dominantes vêtues comme des femmes d’affaires, des éducatrices, des ménagères, des dominantes sexy, voir même des étudiantes. Ces Maîtresses allongent souvent les hommes sur leurs genoux pour leur distribuer à la main des fessées traditionnelles cul nu. Elles aiment aussi ordonner aux hommes de se pencher en avant sur une table ou un tabouret pour des volées de fessées encore plus cuisantes à la canne, à la ceinture de cuir, au paddle en bois, ou à la brosse. La punition devant par principe être totalement accomplie, il n'est pas question d'attendre le moindre adoucissement ou la moindre pitié de la part de la dominante. Elle accomplira scrupuleusement  son rôle et sa besogne du début à la fin. Les fesses de ces hommes punis conserveront le  souvenir rougeoyant d'une fessée sans concessions. 






Avis aux amateurs ... 

Photos : tumblr.com

samedi 17 novembre 2012

M-A-J



Mise à jour de la liste des liens qu'il me faut à mon grand regret réactualiser. Certains blogs ont totalement disparus, parfois au profit de face book, c'est bien dommage. D'autres sont inactif, mais cela je le comprend ayant pour ma part été inactif durant près d'un an.

J'ai tout de même un pincement lorsque je constate le nombre de blog qui disparaissent. C'est un signe que les temps changes et que les internautes changent eux aussi. J'aimais flâner sur bien des blogs, et je souhaite bon courage à ceux qui restent toujours fidèles à le blogomanie.



samedi 10 novembre 2012

REEL VIRTUEL




Avec internet et ses innombrables possibilités le B.D.S.M. prend des formes très différentes selon les appréciations de ses différents acteurs. On en arrive souvent à parler du virtuel et du réel. Est-ce que l'on peut vraiment différentier les deux. Car là aussi se niche un certain paradoxe sémantique. Les jeux à distance via l'internet et sans aucun contact physique sont-ils virtuels ou bien réels ? Pour l'esprit oui il sont réels, et dans les faits aussi puisqu'il composent une partie de notre réalité temporelle. Mais voilà sont-ils vraiment réel ? Pour faire un peu la part des chose je vais essayer dans ce topic de faire une différence entre ce qui est de l'ordre du physique et ce qui est de l'ordre du cérébral.




Le jeux virtuel reste toujours virtuel. Le virtuel c'est jouer dans l'imaginaire, seul ou à plusieurs. C'est justement accéder par l'esprit et l'imaginaire à des endroit où le réel ne peut pas prendre de forme physique (et ce pour x raisons que ce soit et on ne va pas les énumérer une à une). Le virtuel commence là ou le réel s’arrête. C'est le domaine de l'esprit et du fantasme. Il est déconnecté de la réalité tangible et palpable. Passer du virtuel au réel c'est rarement possible. Et je crois que c'est pour cette raison que des quantités de plateformes virtuelles ont vues le jour sur la toile. Des univers comme "second life" par exemple. Où l'on peut vivre une vie virtuelle complètement indépendante de la vie réelle. On crée de l'intangible pour pratiquer ce que le concret ne permet pas, et qui est cependant très prisé par l'imaginaire. Un univers virtuel où l'on anime un avatar qui nous représente tel que l'on s'imagine dans le jeu. Une femme peut y être un homme et vice versa. C'est l'avatar qui vit selon les désir de son propriétaire dans un univers de décors numérique.






Le réel ne comporte pas de virtuel. Il arrive seulement que parfois on fasse une petite confusion entre le potentiel et le virtuel.

Le potentiel c'est quand des personnes se projettent par l’imaginaire et le scénario dans des activités qu'ils comptent bien concrétiser un jour. Pour une fois de plus x raison, il ne peuvent dans l’immédiat le faire ensemble, alors il le font via un outil de communication : PC téléphone vidéo ....que sais-je encore ! ! Donc au final le potentiel doit mener au concret, au réel, au tangible.

Le virtuel c'est quand une ou plusieurs personnes se complaisent dans l’imaginaire et le fantasmatique et le vive par des moyens techniques appropriés, la réalité ne permettant pas de les concrétiser. La virtuel c'est la formalisation de l'imaginaire et des fantasme via un vecteur technologique. Si on prend l'exemple de Second Life, si Second life lui est bien réel, ce que l'on fait dedans est virtuel.




Enfin je dis ceci, mais ce n'est pas l'évangile. Cette petite analyse est basé sur des constats et des expériences personnelles rien de plus. Et les notion de "virtuel et "potentiel" m'étant propre, c'est un concept personnel là aussi. mais c'est ainsi que j'arrive à faire la part des choses. Aussi tout avis contradictoire sera le bienvenus. et si quelqu'un a des infos sur des études qui aurait été faites en ce sens , bienvenus aussi.