jeudi 27 septembre 2012

PET GIRL 2

Le rôle de pet girl ne va pas bien en solo, c'est avant tout un tandem, le maitre et sa pet girl. Un tandem qu'il faut roder pour être sur la même longueur d'onde. On peut donc dès lors très bien  parler de dressage, car on dresse sa pet girl à l’instar de tout autre animal de compagnie. On lui apprend ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire. On lui enseigne comment faire les choses et comment en éviter d'autres. Cela concerne bien des aspects du comportement, boire, manger, dormir, se déplacer, faire ses besoins, s'amuser, et surtout bien obéir. Tout ce qui est basique dans le comportement en fait.  On inculque à la pet girl le comportement de l'animal qu'elle incarne. On peut pour cela aborder des programmes élaborées sur le mimétisme animalier tant sur le plan éducatif que psychologique.

Être pet girl cela demande une docilité et une obéissance très poussée, profonde, intense, et aussi une grande confiance pour un abandon total à son maitre, le tout accompagné d'un état d'esprit très ludique. Cela ne se trouve pas partout. Dans le cadre du jeu pour assurer une pleine prise de possession physique et mentale du rôle, les déguisements de pet girl peuvent être poussé jusqu'au maquillage complet. Les parures et accessoires qui accompagnent la pet girl sont partie intégrante du rôle. Elles arborent souvent des artifices extrêmement fétichiste, mais il me semble, qu'il faut être dans un procédé de création assez fétichiste pour se métamorphoser en pet girl. C'est, me semble-t-il aussi, un des aspects les plus significativement fétichiste d'une osmose D/S. Un des accessoires emblématique de la pet girl, son collier animalier, relève non seulement du fétichiste, mais aussi de sa condition de soumise, au même titre que d'autres marques d'appartenance qui peuvent êtres temporaires ou permanentes.

La pet girl est éminemment un objet sexuel de luxe, un tantinet narcissique peut-être. Elle se veut ou se doit d'être désirable, attractive, attirante, sensuelle, dans son rôle d'animal actif. C'est ainsi qu'on la voit, et ainsi qu'elle se voit. Aussi il est rare que ce jeux ne soit pas tout emprunt de rapport sexuels exploitant vertement le petit coté salope de la pet girl. Par exemple, le toilettage de son animal est déjà en soit une approche excitante, pour la pet girl comme le maitre, de coïts à venir. Le fait d'user aussi sur son animal de compagnie de divers gadgets et autres sex-toy n'est pas un fait anodin ni innocent. Alors le troussage de sa pet girl n'est peut-être pas une finalité en soi, mais l'interpénétration des aspects D/S et sensuel lié à ce fameux narcissisme, convergent forcement vers l'accouplement débridé des protagonistes. Cependant, aussi sensuelle, fétichiste ou punitive soit-elle, l'animalisation d'un être humain ne va que jusqu'à un certain point et possède bien évidement ses limites. Dans un stade avancé du jeu, le fil psychologique qui lie les pratiquants peut devenir très fragile. Et comme dans toutes les synergies D/S il faut éviter les cassures et flétrissures tant dans le dressage que dans la dynamique récompenses-punitions.


 
Kitty et sa fabuleuse pelote de laine,
 pour ronronner avec Fritz the cat.




En bout de laisse, étirements ou dévotion !






Bunny-Lapine ne se fait pas tirer les
 oreilles, elle se fait pincer les seins.





Très joli petit animal fidèle, attentif, bien à
l'écoute et toujours prête à obeir sagement.






Miss Piggy la captive cochonne a encore fait des bêtises !
Maintenant c'est l'heure du grand nettoyage.


Photos :  Petgirl/tumblr



mercredi 26 septembre 2012

PET GIRL 1

Pet : animal  de compagnie. Être pour un moment un petit animal de compagnie. Ce peut-être la petite chatte, la gentille chienne, la  belle vache, la panthère apprivoisée, la bunny-lapine, la grosse cochonne, la vilaine fouine, la poney girl ou tout autre animal. Cela peut s'apparenter à un jeu de rôle D/S où les protagonistes sont respectivement le maitre*et l'animal. Cela se joue au gré des fantasmes, des désirs, ou même de l'inspiration du moment. Jouer à la chienne ou à la chatte sont encore les activités les plus courantes à ce ce qu'il me semble. Personnellement et non pas que je n’apprécie pas grandement les chiennes, j'ai tout de même un bien plus gros faible pour les chattes. Mais cela d'aucun le savent bien, et me comprennent parfaitement, les Chattes sont inoubliables. C'est une question de préférence animalière certainement puisque je suis plus chat que chien. J'aime les félins, les attitudes félines, le caractère et le tempérament félin. J'aime leur vélocité, leur souplesse, les yeux des félins aussi. Ne dit-on pas un regard félin !
*A noter que j'écris maitre et non maitresse,
car le sujet est pet girl, mais pour les pet boy 
c'est bien évidement maitresse et animal.  

Personnellement je ne me vois pas du tout, mais alors pas du tout dans le rôle de pet boy. Cela n'est pas du tout dans mon caractère et loin s'en faut. J'avais toujours pensé avoir une attirance bien plus S.M. que D/S. Cependant il faut voir les choses telles qu'elles sont, la D.D. me plait beaucoup et je me suis rendu compte que j'avais aussi cet attrait pour les pet girl. J'en ai pris conscience de cela il y a relativement fort peu de temps, cela doit remonter à deux ans. Car en effet il est troublant comme je trouve cette attitude significative de pet girl des plus captivante lorsqu'il s'agit d'une soumise. Cette envie qui les poussent à se faire entretenir, diriger, soigner, nourrir, bichonner, toiletter, câliner, cajoler, caresser et bien sur promptement corriger dès lors qu'il y a désobéissance ou rébellion.


En laisse au fond du jardin. En attente de son maitre !
Est ce que c'est une annonce ou une affirmation ?
Serait-elle chatte ou chienne ?





WARF_WARF la gentille petite chienne, sans équivoque
langue pendante, dans l'attente de nouveaux jeux.






Il faut bien boire et manger, même quand on est une pet girl
et c'est aussi  pour le plus grand plaisir du maitre. Elle doit
cependant faire attention de ne pas en mettre partout si elle
veut éviter le pire pour ses ravissantes fesses rondes et dodues.






Une pet girl n'est pas complète si elle n'aime pas jouer.
Aussi il ne faut pas omettre de lui laisse ses petits
bimbelots favoris pendant ses heures de récréation.






Après avoir bien jouer notre ravissante
pet girl à le droit à son écuelle.






Pour la fin les fétiches pet girl cat.
C'est un joli couple non ?

Photos : Petgirl/tumblr



mardi 25 septembre 2012

BLOGGUE 2

BLOG TOUJOURS EN COURS DE TRAVAUX 

Veuillez excuser certains dysfonctionnements qui pourraient survenir. 


 En ce moment je ne peux y consacrer beaucoup de temps, je ne sais pas si cela mérite punition, mais en attendant ce sont les fesses de monsieur Bernard qui s'y collent.






dimanche 23 septembre 2012

HAR-BOND

Je n'ai jamais vraiment beaucoup posté sur les bondages. Ce sont cependant des pratiques que j'apprécie beaucoup.  C'est une partie du B.D.S.M. non négligeable pour la plupart des adeptes, et pour moi, non pas un incontournable, mais disons plutôt une phase clé. Et il y a tant de moyen de s'y prendre. Là je ne vais pas rentrer dans la polémique des 'écoles' entre les bondages français, californiens, les shibari, les ceci et les cela. Nous avons eu pas mal de discussion sur le sujet avec mon ami 'T' et surtout 'La Flibustiere' grande spécialiste de la question, pour en retenir que c'est à chacun de voir midi à sa porte en ce qui concerne ses choix et la manière de techniquement s'y prendre  pour bien réussir un magnifique et efficace bondage.

Je n'aborde donc pas les côtés techniques, ni même les critères d'usage, à savoir si il doit être léger, contraignant, douloureux, immobilisant, incapacitant, inconfortable, punitif, ou plaisant, sensuel, de courte ou longue durée. Dans le topic du jour je voulais surtout voir un aspect esthétique et qualitatif avec en usant de bondages relativement sophistiqués. Et nous en arrivons à l'instant où :

 Le bondage se prend à remplacer les dessous féminin.


Élégance des nœuds et enveloppement du corps. Un charmant bustier, qui peut s'averer de contrainte rigoureuse ou non selon le cas et la destination.





Un haut des plus attractif en entra-lac de double corde. Là aussi containte modérée ou rigoureuse au choix. Pour sortir avec c'est assez excitant. Ce qui est indéniable c'est le rendu visuel sensationnel.





Autre modèle et même principe, mais ici c'est visiblement accompagné du 'string' qui va avec le haut. Et l'essemble est des plus plaisant il faut le dire. 





En un peu plus complexe certainement, et cette fois ci en aperçus de dos.  Un brin sophistiqué mais ce bondage permet tout de même une certaine aisance dans le déplacement.





Un bondage que l'on pourrait qualifié de global. Avec le haut pour les seins, la culotte pour le bas, et les 'gants' pour les bras. En guise de soutien gorge quelques tours de corde, idem pour faire une culotte, et en plus des bras ganté de cordes c'est super. Ici le modèle est attaché sur une chaise certes, mais on peut tout à fait imaginer faire pour les jambes comme pour les bras, et ainsi tresser des chausses et libérer notre Dame pour qu'elle évolue libre de ses mouvements en attendant une suite de jeux des plus imaginatifs.





Le bondage, un accès au plaisir par la contrainte, c'est certainement un de ses aspects les plus usité, et on comprend bien pourquoi. Au final, contrainte, visuel, esthétique et plaisir ceci reste étroitement lié dans la pratique du bondage. Les choix des cordages également, certains les aimes rudes, d'autres doux, matières et couleurs en termes de cordes sont abondant sur le marché et tous le monde y trouve un moyen de s'approcher ou ne nager en pleine béatitude.


Photos : Diverses provenances web

NOTE : Pour les lectrices, lecteurs, qui s'intéressent aux techniques de bondage, je les renvoie à la quantité de sites qui fourmillent sur le net et qui traitent du sujet.


mercredi 19 septembre 2012

SENECA

Ô l'art admirable! Tu sais mesurer ce qui est rond, tu sais réduire à un carré toute figure proposée, tu connais la distance des astres entre eux. Il n'est rien que tu ne puisses mesurer. Si tu es fort, mesure un peu l'âme de l'homme, dis-moi sa grandeur, dis-moi sa petitesse. Tu sais ce qu'est une ligne droite. A quoi bon, si tu ignores ce qu'est, dans la vie, la droiture ?


Ce sont bien les écrits des paroles de Sénèque. Mais je vous rassure, je ne vais pas vous abasourdir de doctrines quelques peu fatalistes de cet éminent moraliste romain. Je me bornerais à en présenter 3 que je trouve bien adaptées au B.D.S.M. Pratiquera-t-on un jour du S.M. stoïcien, quoique rester stoïque dans la douleur peut être une voie comme un choix .



Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse.






Je préfère modérer mes joies que réprimer mes douleurs.






L'important n'est pas ce qu'on supporte, mais la façon de le supporter.



Lucius Annaus Seneca dit Sénèque 


Photos : Pain Gate.com - (rectifiées par mes soins)



samedi 15 septembre 2012

CRY BABY

J'adore ...


3 slapper, un pour chaque occasion. Les noms de chacun
 d'eux sont merveilleux, c'est tout un programme annoncé : 

Cry Baby
Sob Story
No Merci




Splendide ouvrage à la hauteur des ambitions les plus redoutables. Redoutable, le mot est lâché, le slapper ça fait toujours peur. Et a priori on le comprend aisément. Rien de tel que cet instrument pour atteindre en clin d'oeil une piqûre fessière des plus écarlate qui laissera de jolies boursouflures.

Mais hormis ces considérations très évidentes, ces slapper restent cependant de très beau objet "de fête" si j'ose dire. Ils sont d'une facture magnifique, il me semble que ce doit être un raffinement de les utiliser et un évènement pour les fesses qui y prennent gout.

Que vous soyez coté du manche ou coté qui rougit dites moi lequel pour vous est le plus évocateur, celui dont vous sentez avoir le plus besoin en ce moment. Bien entendu vous pouvez me répondre les trois en progressif l'un après l'autre pour un crescendo parfait, mais c'est tricher. Non, vous avez droit un un choix unique. Le mien est presque fait, j'opterai bien pour le joli sob story bleu, mais j’hésite encore un peu, ils sont tout trois si charmant. Et vous voudriez savoir de quel côté du manche je me situe, bien ceci je vous laisse le deviner.

PS :  Par contre je suis incapable de vous dire où peut-on trouver et acheter de tels objets, désolé.


jeudi 13 septembre 2012

KITTY CAT


Journée des félins et des fessées  à la CASTELFEST 2012




MIAOU ! Et j'ai bien envie de ronronner également. Alors qui disait que l'on ne pouvait pas s'amuser avec cette bonne vieille 'éducation à l'anglaise' ? En tous cas c'est pas moi. Je pense que je vais me préparer pour celle de 2013. Au moins je sais quelle sera ma destination de vacances pour le début aout de l'an prochain.

Pour ceux que cela intéressent, les infos c'est == ICI

lundi 10 septembre 2012

SUPER COOL

Un gif anime qui vaux son pesant de cacahuète. 
Un type qui n'est pas près de revenir de ses surprises.
Mais je suis sur qu'après une telle histoire il repensera
bien souvent à cette rencontre impromptue.


Super cool non, cette fille ? Et tranquille comme baptiste
elle fait son petit délire fessée/domination, comme ça,
sans rien demander à personne. Vous croyez qu'on en
rencontre souvent des filles comme ça ?




mercredi 5 septembre 2012

BLOGGUE

 

Toujours en travaux et en modification.


Je vous prie de bien vouloir excuser les changements de look au fils des jours passés et de ceux qui vont suivrent

Merci





lundi 3 septembre 2012

D.D ET POURQUOI PAS

J'avais posté sur la D.D.  ici  Je ne vais pas reprendre ce que j'ai déjà dis et écrit, il suffit de se reporter sur le lien. Cependant j'aimerais tout de même revenir un peu sur le sujet. Je l'ai déjà maintes fois affirmer, je penche bien plus vers  B.D.S.M. ou S.M tout court, que la D.D. et cependant je ne peux pas nier que le coté D.D. possède certains attraits non négligeable. Il y a certes un côté très cérébrale qui je le crois est en d'égale proportion avec l'aspect physique de la pratique D.D. Je ne m'étendrais pas sur l'aspect cérébral de la chose, je me contenterais de poster deux citations d'Isabelle183 qui se suffisent à elles-même. Je considère qu'Isabelle est suffisamment experte quand au nombre de ses publications sur le sujet.(*)

J'aimerais simplement dire un mot sur l'attitude des partenaires D.D. Car pour moi, en effet, la D.D. est bien  avant tout une question d'attitude. J'aurais même tendance à dire que c'est une attitude conforme à des valeurs que les partenaires partagent en commun. Et c'est justement là où je me retrouve en accord harmonique avec la D.D : c'est au niveau de ces valeurs et de certaines attitudes. Dans le B.D.S.M. il est bien reconnu que l’obéissance est une règle incontournable. Cependant dans la D.D. et si ce n'est pas une règle c'est pour le moins une valeur. Et bien c'est ce qui m'interpelle, car je préfère nettement percevoir l’obéissance comme une valeur que comme une règle. Ce qui entraine une attitude d’obéissance et par conséquent de soumission, mais bien par respect d'une valeur. 

C'est un ordre d'idées sur les valeurs qui permet d’adopter une attitude D.D. Il y a un pacte puissant qui unit les protagonistes.  Les attendes sont réciproques de part et d'autres. L'un ne peut décevoir l'autre, et tous deux donnent autant qu'ils reçoivent. Est ce que les pratiques de la D.D. se cantonnent à de simples corrections et punitions par fessées, flagellations, mise en pénitence punitive ? Je ne le pense pas. Le champs des pratiques peut s'étendre à bien d’autres choses encore, peut être plus proche du B.D.S.M. qu'on ne le pense. Surtout en terme B.D. si on se réfère aux liens et baillons de tout acabit qui peuvent être employés dans le cadre des pratiques coercitives. Est ce que l'intensité de la domination, des punitions et châtiments corporels sera moins intense que dans le B.D.S.M. ou bien est ce que le choix des instrument est différent ? Rien ne le dit ni rien ne le prouve non plus. Dans tous les cas de figure il y aura cette merveilleuse attitude de la totale soumission librement consentie, voir ardemment désirée, et de la domination parfaitement contrôlée et dirigée. Aussi quel est vraiment la grande différence ? Bien comme je l'ai dit  au précédent paragraphe, ce sont les valeurs. Mais là j’attends vos commentaires et réactions pour en débattre.



Photo Red Charles

Citation Isabelle 183 :
"Je ne nie pas les composants érotiques de la pratique, mais selon mon ressentir ce n’est pas un gain de plaisir qui motive la pratique, mais un se sentir mieux dans sa peau après. C’est la fessée dans son sens de plus primaire qui punit pour créer un mieux."






Photo Red Charles

Citation Isabelle 183 :
"Je serais tentée de dire qu’il existe deux grandes familles de fantasme à l’intérieur de la DD. Autant chez les hommes que chez les femmes.
 -Ceux qui visent de soumettre la dame au bon plaisir de l’homme.
 -Et ceux qui mettent en relief une « construction » » de la dame sur un niveau physique (la rendre plus féminine dans sa présentation par exemple) et cérébral (la rendre plus épanouie)."



(*) : le blog d'Isabelle183 n'est maintenant plus accessible que sur demande et inscription.