vendredi 13 août 2010

BEL OISEAU

Mon bel oiseau, encore plus belle lorsque tu es en cage

Bien comme vous vous en doutez le sujet de ce post est sur les cages. Il n y a pas moyen de disserter durant des heures et d'en pondre des pages façons Deleuze. Les cages on aime ou on n'aime pas. On a se fantasme ou on ne l'a pas. Bien sur si on l'a, le tout c'est de le mettre en oeuvre. Et pour ce il faut posséder une CAGE

Alors bien entendu on peut la fabriquer soi même si on est un peu bricoleur sur les bord et surtout un as poste à souder, un pro des métaux fusibles qui une fois assemblés ne font plus qu'un seul corps composé de barreau et d'un gros, gros, cadenas. Une fois aussi que l'on a trouver un endroit pour l'entreposer, parfois c'est la chambre a coucher , mais on ne va pas la déménager a chaque fois... et il n'est pas évident, si on vit en appartement en plein milieu de la cité de posséder son donjon.

Mais en attendant à qui sa chambre, à qui son donjon ou son salon, voici quelques images de cages qui m'interpelle. Oui j’aime les cage, car disons le clairement c'est quand même un des fantasmes érotiques bdsm assez important pour le souligner de deux traits rouge.






Le meuble cage, très pratique dans le salon, surtout quand il est bien garni (et que les enfants ne sont pas là !)




Cage de salon, ce n'est pas courant, mais ça peut se faire




Belle de cage ou cage de belle.




Passionnément médiéval la cage en vierge de Nuremberg. Sévices et "vierge" non compris dans l'achat, mais possible à la fabrication.




Cage oiseau et le bel oiseau. Tous ce que l'on aime le plus.



L'entrée à quatre pattes dans une cage c'est toujours comme une poésie d'Ovide.



L'installation peut prendre un certains temps aussi.








INVITÉE SPÉCIALE : JADE
Dont j'aime suive les aventures sur son blog, dans la rubrique : Je fond pour



Bien prise en cage





Et fortement soumise à contrainte, pour notre plus grand plaisir.





Mais qui sais aussi se ménager des moments de délices.