dimanche 28 juin 2009

SECOTINE

J'aimerai pouvoir dire ..... un jour ..... à quel qu'une, qui ne serai en fait plus quel qu'une mais qui serait justement celle qui ..... ! ! !



MY SONG OF YOU

Pour qu'elle penche la tête vers moi doucement
Qu'elle sente dans mon cœur les sentiments
Pour que dans ses fatigues ses sommeils
Y' ait que moi
Toutes ces mélodies
Ces variétés que je traine
C'est tout simplement
Pour que ma fiancée m'aime
Que la réserve de baisers qu'elle a
Que tous les messages que son cœur envoie
Ouh...
Que tous ces... (kiss)
Aillent
Sur ma joue






My...
Song of you
C'est pour sécotine you
C'est d' la colle chantée
Pour que tu partes jamais
Que tu dises à tout l' monde
Ce guimauve singer
Moi tout ce qu'il sing ca m' plait
Voilà pourquoi p'tit bout
I sing my song of you






Pour qu' les beaux bateaux, les jolis avions
La laissent tranquille, rêveuse à la maison
Que ses itinéraires
Toutes ses croisières
Ce soit moi
Pour que dans mes notes
Dans mes chansons, dans mes airs
On sente quelque chose
Comme une présence ordinaire
Pour qu'au terminal, arrivé au port
On se dise "Youpi ! youpi !
On part encore"
Ouh...
Après le grand bye bye
J' lui chante encore






My...
Song of you
C'est pour sécotine you
C'est d' la colle chantée
Pour que tu partes jamais
Que tu dises à tout l' monde
Ce guimauve singer
Moi tout ce qu'il sing ca m' plaît
Voilà pourquoi p'tit bout
I sing my song of you





You're mine
Oh you be mine
l'm your lover
I wanna be loved
C'est pour son amour en échange






My...
Song of you
C'est pour sécotine you
C'est d' la colle fouettée
Pour que tu partes jamais
Que tu dises à tout l' monde
Ce guimauve singer
Moi tout ce qu'il sing ca m' plaît
Voilà pourquoi p'tit bout
I sing my song of you

Laurent Voulzy


PS : Qu'est-ce qu'on est triste depuis la mort de radioblogclub !

samedi 27 juin 2009

ONDINE ET D.D.

Mais pas le DD auquel vous pensez, c'est bien "le" D.D. de Discipline Domestique Dont on Parle Ici, S'il Vous Plait.

J'avais donc parlé d'Ondine et moi, et maintenant je me vois quand même dans l'obligation de compléter cet ancien thread. J'ai décidé de le replacer dans un contexte plus précis. A savoir que dès qu'Ondine commence à faire des siennes il faut immédiatement intervenir sans plus attendre. On ne remet pas à demain ce que l'on se doit de faire à la minute même.

Bien sur je pourrais vous faire de longs discours sur le comment et le pourquoi, sur le début et la fin, mais là les illustrations sont suffisamment éloquentes, alors je les laisse parler d'elles même.


Une histoire sans parole et en images
( résumé d'Ondine et D.D )




PS : Encore une fois, non !!! Ondine et DD ne sont pas les noms des protagonistes, c'est le sujet du topic.










































































Voici une fessée disciplinaire assez bien menée, les fesses de la fautive un peu plus chaude que le liquide qui en est la cause.

mercredi 24 juin 2009

PIERRE REVERDY





Poète et écrivain Pierre Reverdy a laissé une œuvre inénarrable. Je me suis pris à reprendre certaines de ces fameuses phrases et j'ai remarqué ô combien ces citations trouvaient une application, une implication, dans l'univers BDSM. Si le BDSM à besoin de support philosophique je vois avec grande satisfaction que la transposition des pensées de Reverdy est une source inépuisable. J'aime à en faire mes maximes personnelle.







Ce n'est pas de liberté que l'on a besoin, mais d'être enchaîné que par ceux que l'on aime. (paraphrase)

Aimer c'est permettre d'abuser.

La caresse est le produit d'un long polissage de la bestialité.

Il n'y a de supportable que ce et ceux que l'on n'est pas obliger de supporter.

Quand tu rencontres la douceur, sois prudent, n'en abuse pas, prend garde de ne pas démasquer la violence

Je suis armé d'une cuirasse qui n'est faite que de défauts.

On appelle défaut ce qui chez les gens nous déplaît, et qualité ce qui nous flatte.

Ce qu'il y a de mieux dans la modestie, c'est l'intelligence qu'il faut déployer pour s'y tenir.

Beaucoup d'insensibilité prend parfois figure de courage.

Créer c'est penser plus fortement.

Si le moi est haïssable, aimer son prochain comme soi-même, ça veut tout dire !







Pierre Reverdy
Il est remarquable que ce soit dans les périodes où la société donne à l'individu le moins de garanties et le moins d'avantages, qu'elle lui demande le plus de sacrifices et d'efforts.


Pierre Reverdy né à Narbonne le 13 septembre 1889 et mort à l'abbaye de Solesmes le 17 juin 1960. Il venait d'une famille de sculpteur, de tailleurs de pierre d'église. Toute sa vie en sera marquée par un sentiment de religiosité profonde que l'on retrouve dans sa poésie. Il a fait ses études à Toulouse et à Narbonne.

Il arrive a Paris en octobre 1910. C'est à Montmartre qu'il rencontre ses premiers amis, du bateau-lavoir, Picasso, Braque, Matisse. En 1917, il fonde la revue Nord-Sud à laquelle collaborerons en autre : Apollinaire, Bataille, Bellmer, Desnos, Queneau, Aragon, Breton, Tzara. Pendant seize ans, il vivra, pour créer des livres. Toutes ces années sont liées de près ou de loin à l'essor du cubisme et du Surréalisme, dont il sera l'un des inspirateurs. Il influença part son approche des gens comme Aragon, Breton ou Eluard.

Puis, en 1926, emprunt de mysticisme, il part vivre à Solesmes, il y resteras jusqu'à sa mort en 1960.





Pour illustrer Reverdy j'ai choisi les oeuvres de son ami Hans Bellmer, peintre et sculpteur d'abord Dada puis ensuite Surréaliste. Les illustrations sont extraient de "Die Puppe" (La poupée) Œuvre Surréaliste de forte importance sur l'inconscient sexuel, très proche de l'image inconsciente BDSM.






lundi 22 juin 2009

SOLEIL DU DIMANCHE

C'était dimanche, et je crois que c'était un beau dimanche. Il n y avait pas que le temps qui était au beau. Je pense que toi aussi tu étais au beau fixe ou dois je dire à belle fixe. Et c'est pas mal non ce "micro", c'est énergique et change du coutumier non. Il est indéniable que tout cela laisse un souvenir. On s'est approché de quelque chose. Et puis on change pas une équipe qui gagne n'est-ce pas ?

C'est la première fois que je parle de ça sur mon blogg. Alors aujourd'hui histoire en image et sans parole en guise de petit résumé. D'habitude c'est plus intime et sans commentaire. j'aurais envie de dire qu'en fait ce qui se passe dans ces moment ne regarde personne d'autre que nous. Cependant là, maintenant, il y a une raison. D'abord je te félicite, pour tout, pour toi, et puis il va sans dire que j'ai aussi apprécié .... ce dimanche.








































J'avais oublier de prendre le numérique, alors je met ces quelques illustrations pour la réminiscence. Bien sur ce n'est pas l'exact réplique de ce dimanche, mais c'est grossomodo ce qui s'en rapproche. Arf .... et d'un autre côté, mettre des photos passe partout, ça évite les floutés sur le visage ou les coupures intempestives en plein centre de l'image sur les photos originales.



mercredi 17 juin 2009

TRANSFERT INTÉRIEUR

HYMNES


Le ciel bleu sur nous peut s`effondrer
Et la terre peut bien s`écrouler
Peu m`importe si tu m`aimes
Je me fous du monde entier
Tant que l`amour inondera mes matins
Tant que mon corps frémira sous tes mains
Peu m`importent les grands problèmes
Mon amour, puisque tu m`aimes...






J`irais jusqu`au bout du monde
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais...
J`irais décrocher la lune
J`irais voler la fortune
Si tu me le demandais...








Je renierais ma patrie
Je renierais mes amis
Si tu me le demandais...
On peut bien rire de moi,
Je ferais n`importe quoi
Si tu me le demandais...







Nous aurons pour nous l`éternité
Dans le bleu de toute l`immensité
Dans le ciel, plus de problèmes
Mon amour, crois-tu qu`on s`aime?



E. PIAF




lundi 15 juin 2009

ÉPINEUX

Epineux comme une aiguille ou aiguillant comme une épine. Une fois les appréhensions du début passée, que peux tu en dire maintenant ?

Puisque maintenant tu as passé le cap et que tu as testée, que tu as aimée ... je t'envoie cette petite vidéo en dédicace toute spéciale.




video



(cette vidéo arrive bien en retard par rapport à l'évènement, certes j'en conviens, mais mieux vaux tard que jamais)








dimanche 14 juin 2009

GIOVANNA



Giovanna Casotto est une artiste. Dessinatrice et photographe, quand elle dessine, elle dessine des femmes. Quand elle dessine elle se prend souvent pour modèle, et elle a bien raison. Elle est très jolie Giovanna, elle est érotique, et elle aime se mettre en scène, et c'est un consensus, nous sommes tous d'accord, on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Giovanna semble non seulement l'avoir compris, mais elle l'applique à la perfection, en mettant son merveilleux talent d'illustratrice au service de son imaginaire. Une série d'autoportrait qui ne disent pas si elle dessine ses fantasmes ou bien ses jeux. Quoique en ce qui concerne la masturbation là c'est bien possible que ce soit autoportraitique.








































BD Titres :

Expériences Interdites
Les Désirs de Vénus
Mauvaises Habitudes
Chambre 179
Ho Giovanna
Giovanna ! Si !
Pin-Up Libertines
Vision de Giovanna
Bitch in Heat




dimanche 7 juin 2009

SENSUALITÉ



Jamais je n'aurais pensé ...
"Tant besoin de lui" Je me sens si envoutée
Que ma maman me dit : ralentis
Désir ou amour
Tu le sauras un jour






J'aime j'aime Tes yeux, j'aime ton odeur Tous tes gestes en douceur Lentement dirigés Sensualité Oh ! stop un instant J'aimerais que ce moment Fixe pour des tas d'années Ta sensualité






Il paraît qu'après quelques temps
La passion s'affaiblit
Pas toujours apparemment






Et maman m'avait dit : ralentis
Désir et amour
Tu le sauras un jour





J'aime j'aime






Je te demande si simplement
Ne fais pas semblant Je t'aimerai encore Et encore
Désir ou Amour


(A. Hammond / S. Peiken / A. Red)