mardi 23 décembre 2008

JOYEUX NOËL





A vous toutes et tous qui avez supportés ce BLOGG tout au long de l'année. Avec mes états d'âme, mes joies, mes peines, mes déboires et reboires, grâce à vos commentaires et vos mails, j'ai toujours trouvé une raison de continuer la rédaction de ces échos, jours, et mots.



Alors que vous jouiez à coquine-coquin avec votre bonhomme (rouge ?) . . . .






Que vous fassiez câlin-câline avec votre meilleure amie ou votre voisine de palier . . . . .








Que vous rêviez de la fille du père machin truc ! ! ! (heu le bonhomme rouge). Qu'elle vous apporte le bonheur ou bien le grand fouet de cuir caché dans sa besace . . . .







Que pour vous, demain soir ce soit : la fête, la veillée de prière, la famille, le festin, les agapes, le réveillon Fetish, ou bien la fessée du siècle . . . .




Je vous souhaite un bon réveillon
et un

JOYEUX NOËL




vendredi 19 décembre 2008

AIMER BIEN

ET BIEN CHÂTIER, du moins c'est que l'on fait dire au fameux proverbe. Est-il vraiment pertinent ? Une fois de plus je crois que tout n'est que question de point de vue. Si on aime pratiquer la discipline à toute heure, alors oui ce bon vieux dicton y trouve une place privilégiée et particulièrement prépondérante.

Quand au hasard de mes quelques rares pérégrinations sur les TGP, (désolé mais en ce moment je manque de temps) il m'a quand même permis de trouver cette wiidéo. Magnifique exemple de fessée typiquement et résolument disciplinaire. Je ne peux encore une fois m'empêcher de vous la faire partager. Et je vous pose cette question à envisager par extrapolation : Dites, après cette fustigation (où vous pouvez noter au passage la variété des instruments utilisés pour la réaliser), est ce que vous croyez qu'il vont se faire de grôôôs cââââlins pour se réconcilier ? Vous croyez dites ? Et vous que feriez vous ?




video


(Mais est que qui châtie bien .... aime bien aussi ??? Corolaire : Qui châtie sans aimer, me fait perdre du temps, et n'amasse pas mousse car tant va la cruche à l'eau !)



dimanche 14 décembre 2008

TAIS-TOI !


Et si je me permet une fois de plus de jeter un pavé dans la mare, c'est que je tiens à revenir sur une pratique assez courante que ce soit en D/S voir parfois en D.D. sur le fait qu'une Soumise ne peut en aucun cas contredire un dom en public, sous le simple prétexte qu'il est, ou plutôt se revendique d'être "dominant".

Et là je dis : Pfffffffffffff ! ! ! Qu'est ce que c'est que ces dom si faibles d'esprit qu'ils craignent la controverse publique avec une Soumise (même et surtout si ce n'est pas la leur) . . . Sont-ils à cours d'argumentaire ? A cours d'idées ? Ou simplement aux idées courtes ? Inconsistants, incultes, ignares ? De pauvres petits esprits dénués de tout sens de la rhétorique ou simplement de la répartie. Craignent-ils de se voir intellectuellement relégués au second plan derrière une Soumise ? Ou bien sont-ils tellement imbu de leur médiocre petite personne, qu'ils se sentent mal à l'aise des la moindre petite contrariété ? En perdraient-ils leur peu de ressource ? Mais encore ... cela ne pointerait-il pas du doigt leur petit complexe d'infériorité, qu'ils essayent vainement de masquer sous l'exutoire BDSM, où pour se sentir un moment plus haut il faille marcher sur la tête des autres ? Ô triste constat ! ! ! Ça veux dominer mais ça n'en pas les moyens; intellectuels surtout ! Bien il faut reconnaitre en effet que la grande majorité des Soumises que je connais personnellement, ont de très larges et amples capacités intellectuelles, et le sens de l'a propos. Mais Elles ont aussi un dom tout à fait à la hauteur de ces capacités. Et bizarrement ce ne sont pas ces derniers qui exigent la non contradiction en public. Enfin quand je dis bizarrement ce n'est pas bizarre du tout, c'est logique. Lorsque l'on a rien à craindre coté compétence intellectuelle, on n'a aucune raison de refuser la controverse, fusse-t-elle publique.




Si en fait je n'applique jamais cette règle, je vous en donne la raison : J'aime beaucoup trop la joute intellectuelle pour m'en priver. C'est un véritable plaisir pour moi que de pouvoir contrer les arguments que l'on me propose, surtout lorsque ceux ci ne tiennent pas l'ombre du discours.

Que cette pratique soit instituée dans un couple BDSM bien établi, peut être une chose. Certes je ne l'approuve pas (toujours pour les mêmes raisons intellectuelles). Mais ce peut en effet être une règle qui trouve une certaine légitimité, dans un cadre bien précis et consensuel de pratiques D/S ou D.D. dont le tandem connait, la raison, les tenants et les aboutissants. Et là ce tandem D/S est le seul juge de ce qui lui convient. Et je ne me permettrait pas de m'immiscer dans le fonctionnement d'un couple D/S. Le BDSM est trop vaste et trop diversifié pour ça.

En public j'échange avec une Soumise quelle qu'elle soit le plus naturellement du monde, et bien sur, j'aime lorsqu'elle doit se ranger à mes arguments, non pas par soumission, mais bien par reconnaissance de la logique et de l'évidence de ces derniers. Je suis bien plus satisfait qu'une simple approbation de soumission, lorsque qu'il y a une effective reconnaissance de l'argumentaire. C'est peut-être du pur orgueil intellectuel, mais c'est ce qui me conviens le mieux.

Il se trouve aussi que j'aime tout autant lorsque celle-ci et moi-même sommes du même avis et arrivons ensemble aux mêmes conclusions. Ce qui d'ailleurs arrive pratiquement en permanence dès lors que l'on a affaire à une personne intellectuellement pourvu, aussi soumise soit-Elle. Cela était permanent avec L.C. Il se trouve que nous étions toujours sur la même longueur d'onde et de fait l'argumentaire de l'un ne faisait jamais que compléter celui de l'autre. Il ne pouvait y avoir de contradiction, mais un perpétuel commun accord.





La question n'étant pas de savoir qui de la Soumise ou du dom, a tort ou a raison, c'est encore assez puéril comme comportement, ça fait récré à la maternelle. Bien sur dans un couple bien établi, il y a aussi ce petit jeu de la provoc induit par une Soumise en quête de quelque punition bien mérité, s'imaginant par avance les quelques maltraitances à venir que lui auront valu d'ouvrir son caquet en publique pour ne rien dire, mais juste pour le plaisir de contrarier son dom. Il ne faut pas négliger ce point, et je ne le néglige pas non plus. C'est un fait, et ce peut être une excellente introduction à une série de sévices (ou services finalement) assez cinglants, piquants et mordant qui sont désirés par l'habile provocatrice. C'est une peu ce côté manipulateur des femmes qui savent ce qu'elles veulent et surtout comment l'obtenir. J'aime ça et ça me conviens aussi.

Ceci je me permet de le re-préciser encore une fois, on ne le dis jamais assez, c'est une pratique de couple, et non pas une affaire qui se passerait entre une Soumise et tartempion qui se dit "maitre tartempion" mais qui de fait n'est pas son dom.



Rappelons toujours que :


SANS LA LIBERTÉ DE BLÂMER, IL N'EST POINT D'ÉLOGE FLATTEUSE . . .
(Pierre Caron de Beaumarchais : Les noces de Figaro)


dimanche 7 décembre 2008

P. A. (suite)

Mais que dire lorsque l'on cherche une soumise, que l'on est relativement assez atypique pour les ayatollah du SM . . . forcement il faut une soumise qui soit elle aussi atypique (ou qui supporte l'atypisme)

Bref qui lorsque que l'on sort de la "bien pensée" BDSM (et oui il y en a des "bien penseur" grands ayatollah du BDSM . . . sur lesquels d'ailleurs je m'assoie allègrement et me marrant de toutes mes dents) il faut quelqu'un qui ne soit pas dans la bien pensée, et qui veux vivre autre chose que le BDSM des autres avec les règles des autres. En deux mots une personne qui veux vivre son BDSM selon nos règles.

Alors parlons de ce qui me motive, et qui par voie de conséquence motive aussi la personne qui s'impliquera . . . Autrement dit quel type de relation je cherche à établir, et à garder ça va de soi. Ce sera une relation orienté Discipline Domestique et basé sur les jeux et pratiques S.M. le juste équilibre de l'un et l'autre.

Et pour l'instant je n'ai rien d'autre à ajouter ! ! !



samedi 6 décembre 2008

ANNONCE

Autant profiter de mon blogg pour passer une P.A. Puisque c'est maintenant bien connu des chaumières, je recherche ma moitié, soumise et obéissante . . . et disponible et motivée et . . . ça en fait des "et" tout ça!

Alors voici mon annonce :

Je mettrai le temps qu'il faudra, pour faire de toi la plus comblée des Ladies. Je mettrais le temps qu'il faudra, pour que tu me donne ce que j'attends de toi.  Je mettrai le temps qu'il faudra pour faire de toi cette Soumise que tu ne t'imagine pas encore ... tu verras ! Et mes désirs seront les tiens, et tes vœux les plus impénétrables seront les miens. Je veux mettre en lumière ce que tu as si bien su cacher. Je te veux pour mes lendemains. Je veux mélanger nos destins, faire ensemble le même chemin. Je veux parcourir le temps avec toi à mes côtés. On s'aimera doudou, tu verras, on changera l'hiver en été, on ira là où le soleil ne brûle pas. Je suis prêt à prendre pour moi tous tes ennuis, tous tes tracas, te faire vivre et grandir, doucement mais surement, juste pour que tu sois toi, simplement TOI.

(Et si on vous dis que, dans sa formulation, cette annonce fait penser à un Zouk de Jacky Rapon, c'est que nous n'en sommes pas si loin ! Et si on rajoute que cette annonce est bien trop peu d'un usage ou d'une tournure BDSM conventionnelle et conformiste, dites vous que l'être et la sincérité sont préférable au paraitre et à la façade. )


Somme toute si vous vous sentez concernée par cette annonce (chère dame) contactez moi sans hésiter.








lundi 1 décembre 2008

NEL BLU

... dipinto di blu


Et si ce mois-ci MA VIE se décidait à revenir à grand flot ?






(volare-cantare)Penso che un sogno cosi` non ritorni mai piu`,
mi dipingevo le mani e la faccia di blu.
Poi d'improvviso venivo dal vento rapito,
e incominciavo a volare nel cielo infinito.

Volare, oh oh,
cantare, oh oh oh oh.
Nel blu dipinto di blu,
felice di stare lassu`.

E volavo volavo felice
piu` in alto del sole ed ancora piu` su
mentre il mondo pian piano spariva
lontano laggiu`.
Una musica dolce suonava soltanto per me.

Volare, oh oh
cantare, oh oh oh oh.
Nel blu dipinto di blu
felice di stare lassu`.

Ma tutti i sogni nell'alba svaniscon perche`
quando tramonta la luna li porta con se`.
Ma io continuo a sognare negli occhi tuoi belli
che sono blu come un cielo trapunto di stelle...

Volare, oh oh
cantare, oh oh oh oh.
Nel blu degli occhi tuoi blu
felice di stare quaggiu`.

E continuo a volare felice
piu` in alto del sole ed ancora piu` su
mentre il mondo pian piano scompare
negli occhi tuoi blu
La tua voce e` una musica dolce che suona per me...

Volare, oh oh
cantare, oh oh oh oh.
Nel blu degli occhi tuoi blu
felice di stare quaggiu`.
Nel blu degli occhi tuoi blu
felice di stare quaggiu`.