mercredi 20 août 2008

NEGLIGENCE

Ce que j'avais oublié d'emporter pour mes vacances ! ! !







Un grand merci à Kinkerbelle




mardi 19 août 2008

ESPAGNE

Un petit passage par ici avant de repartir pour d'autres horizons. Ça passe vite les vacances, déjà plus de la moitié qui sont mangées ! Il me reste encore quelques jours, quelques nuits aussi. je vais essayer d'en profiter un peu, parce que je sens que de si longues vacances ne vont pas se renouveler tous les ans. J'ai un dernier séjour à faire en Espagne à l'exposition internationale de Saragosse. Ce sera fait avant la fin de la semaine.

Ensuite c'est redépart pour ailleurs ! ! ! bien plus loin et vers le nord ! Alors une fois de plus blog en sommeil jusqu'à la rentrée.

Je vous souhaite de passez vous aussi de bonnes vacances


--------------0--------------


Il se trouve que l'Espagne a des avantages . . . si on ramène un bon livre de cuisine en guise de souvenir (parce qu'un taureau c'est quand même un peu gros dans le coffre de la voiture)

Mais à propos, pour la cuisinière ? Y a t-il une volontaire ?




samedi 9 août 2008

DÉPART



Sur le départ . . . C'est la suite des vacances. Je vais aller me promener un peu plus sud, et un peu plus atlantique. Direction la Galice. De retour dans 8 jours . . . . (environ)

@+



vendredi 8 août 2008

QUALITÉ VS STATISTIQUE




Je suis mauvaise langue, ça c'est pas nouveau . . . MDR ;-)) c'est bien connu des chaumières. Alors je me permet d'en rajouter une dernière couche. C'est le vernis de finition, et ça concerne les différents types d'individus (hormis les S.S.C.) que l'on peut trouver sur le wouaibe.

Alors si tu regarde les statistiques. . . . tu te flingue dans les 22 secondes qui suivent. On peut dire en moyenne sur des chat du type : "sensation sm", qu'il y a près de 850 soumis en recherche pour une petite vingtaine de dominatrices en recherche elles aussi d'un potentiel et potable soum idéal . . . la concurrence va être âpre crois moi ! C’est la crise hein ? . . . Quand au côté dominateurs, alors là c'est presque idem, tu as facile près de 1000 prétendus dominateurs pour une petite trentaine de soumises potentielles.

Il y a quand même une chose qui me rassure, c'est que côté dominateurs, quand tu enlève tous les bouffons, les tartuffes, les débiles, les mytho, les psychopathes, les pieds nickelés, les piou-piou égarés, les sacs à vin, les poches à bière, les éclatés de la poudre et de la fumette, les hyènes et rats immondes, les prédateurs, les pseudo PDG sur le retour, les types mariés se disant libre qui affabulent sur leur vie/leur passé/leur avenir, les mégalo qui se la pète, les vanilles déguisés SM qui se la joue 5 à 7 pimentés en copié collé de Pamela Anderson version cuir . . . . plus tout ceux qui ont la conscience en fracas, les esbroufeurs sous tranquillisants, les débutants qu'on la trouille, les looser chronique, les maladroits patentés . . . . et les gamins qui jouent aux grands. Bon ben là effectivement tu réduits quand même la fourchette de facilement plus de 3/4 ! ! ! Reste néanmoins un bon et solide quart de sérieux prétendants . . . . Dans lequel il y a les bons et les mauvais ! ! ! ( bien oui c'est comme ça la vie !)





Allez moi je suis en vacances, j'arrête de dire des conneries et je pars . . . . à la plage !




jeudi 7 août 2008

QUALITÉ SADO




Est ce qu'il se doit de demander ou exiger des certifications à un(e) sadique avant de se livrer à elle ou lui ? Bien oui ! pourquoi pas ? Je dis même que c'est quasi obligatoire. Tout sadique qui ne relève pas de la pathologie se doit de fournir des garantis fiables quant à ses pratiques autant que sur lui-même. Surtout s'il la personne en question donne dans les jeux et pratiques extrêmes.

Est ce que l'on pourrait appeler ceci une sorte de manuel qualité ? Oui, car il s'agit bien de qualité dont il s'agit. Une qualité autant dans le savoir-être que dans les pratiques SM. Dans ce cas que contiendrait le "manuel qualité" du parfait petit sado érotique ? Parfois je me demande quelles sont, justement, les qualités qui distinguent le sadique érotique du lot (trop globale) des sadiques pathologiques, des habitués chronique du fond de commerce ricard/kronenbourg, des frustrés-complexés bourrés d'anxiolitiques et des crétins patentés du SM. Je parlerai ici de qualités nécessaire à un sadique au masculin. Je crois que pour les femmes les qualités, bien que très similaires, doivent être quelques peu différenciées de celle-ci. Et quelques avis de dominatrices éclairées passant sur ce blogg m'intéresserait au plus haut point.







Au regard de l'objectif final de la synergie sado-maso, qui est un art sexuelle élaboré, où le plaisir doit persister tout au long de la relation, où il s'agit de maintenir sa partenaire sur un fils étroit qui allie subtilement douleurs/plaisir (ou plaisir/douleur), je ne vois que des qualités telles : consistance, confiance, intégrité, honnêteté, sincérité, assurance, gentillesse et compassion. Car un sadique érotique possède une main ferme et solide, il fait mal sans jamais provoquer de blessures ou pire de cassures. Il doit posséder en outre une bonne compréhension de la psychologie D/S qui est incluse dans les pratiques sadomasochistes. Il saisit la dynamique d'un jeu, d'une scène, et possède un certain niveau de maitrise dans l'utilisation des accessoires et équipements nécessaire à la pleine réalisation de cette dernière.








C'est un homme qui nécessairement communique ouvertement et honnêtement. Il a une grande ouverture d'esprit et un certain le sens de l'humour, voir de la dérision, quand il s'agit de lui-même. C'est un ami pour sa partenaire, son premier désir doit être de bien connaitre sa partenaire et se connecter avec elle sur un plan personnel. En fait, il doit être parfaitement préparé à prendre la totalité de sa partenaire, le bon comme le mauvais. Il est habile pour percevoir le bon en sa parèdre et il l'aide à voir le bon en elle-même. Il n'est ni juge, ni bourreau, mais plus un miroir (quelqu'un dans lequel on peut se regarder sans honte, ni complexe).







Il doit forcement être en possession d'une autorité naturelle. Il connait son pouvoir, il est à l'aise avec celui-ci comme avec lui même, il sait en jouer. Il se doit d'assumer en conscience, les responsabilités qui vont de paire avec le pouvoir dont sa partenaire l'a investi. Il sait se montrer digne de la confiance qu'il reçoit. Il connait ses propres limites, et sait ne pas se surestimer, quitte a les revoir à la baisse si nécessaire.







Comment obtenir des garantis d'affinités, de compatibilités et de sécurité avant de commencer une scène ou un jeu ? Pour être à l'aise avec quelqu'un il faut forcement partager les même point de vue SM, tant sur les envies, les désirs, les pratiques, que sur le mode de pratique lui-même et surtout bien définir ses limites et tabou réciproque. Autrement dit il faut être compatible afin de s'adapter l'un à l'autre en bonne harmonie. Alors si possible il est bon de le voir pratiquer, ou encore demander à d'autres personnes que l'on connait bien, en qui on a confiance et qui le connaissent, ou qui ont déjà pratiquées avec lui, comment il pratique, ses points forts et ses points faibles (on a tous des plus et des moins). Sinon il reste le fameux "questionnaire poussé" auquel il faut rajouter son propre feeling vis à vis de lui. Tout sadique qui refuserait de se plier au questionnaire est à éradiquer de sa liste de contacts immédiatement, car il y a forcement anguille sous roche et vice de forme quelque part. Quelqu'un qui a quelque chose à cacher, n'est jamais net. Quant a ceux qui ont déjà une réputation de tocard ou psychopathe, et qui accusent le monde entier de leur en vouloir, c'est déjà un signe de pathologie profonde (avoir la folie de la persécution c'est pas un signe d'équilibre mental. Tout comme la folie des grandeurs d'ailleurs).

Maintenant je le dis : Le risque zéro n'existe pas. Vous pouvez toujours avoir affaire à un habile menteur et manipulateur (prenez toujours vos précautions en avertissant un(e) tiers. Donnez les noms et adresse de la personne avec qui vous allez. Donnez l'heure et le lieu de rendez-vous. Donnez vous des heures de contact téléphonique pour assurer le suivis si vous changez de lieu, respectez le protocole de sécurité) . . . Mais bon, ceci fait, il faut quand même bien franchir le Rubicond . . . et tel Caius Julius on dit : Alea jacta est . . . pour le meilleur on l'espère !









Bien ça en fait des choses quand on met tout ça bout à bout, ma doué ! On dirait un mouton à 5 pattes ! Alors voilà, faites vous votre manuel qualité, et veillez à le respecter. Bref ça ne se fait pas en un jour, mais ROME non plus ne s'est pas construit en un jour, m'a t on dit !



Je sais, je sais, vous allez me rétorquer que j'essaye de faire une description de moi-même, ben je vous répondrait que oui, parce qu'on est jamais mieux servi que par soi-même. Et puis que de toute façons comme point de référence, ben comme je suis très modeste, je me contente de la personne que je connais le mieux. MDR !





mercredi 6 août 2008

LES SADO

On continue les petites réflexions sibyllines. On avait déjà vu les maso, et maintenant on va voir le pendent des maso, autrement dit : les SADO.

On sait que le sadisme consiste a aimer infliger des douleurs à autrui. Néanmoins on ne va pas refaire les thèses de Deleuze (assez constables par ailleurs, puisqu'il nie l'existence du tandem Sado/Maso), ni rentrer dans les psychopathologies du sadique de base . . . on passe directement au BDSM et surtout au sadisme érotique.





La définition que j'en donnerais est celle ci : Le sadisme érotique c'est aimer provoquer d'intenses émotions à un(e) masochiste en lui infligeant les contraintes physiques ou mentales, qu'il (elle) attend, sous forme de punitions, de jeux. Le sadisme érotique ne va jamais à l'encontre des motivations psychologiques de son partenaire. Le ou la sadique érotique n'aime pas la violence en soit, il aime la jouissance que provoque la douleur chez ses partenaires masochistes. Les sadiques prennent plaisir à conduire les masochistes au bout de leurs forces et d'eux-même. Et c'est bien entendu des jeux, voir un mode de vie pour certain(e)s terriblement sensuel.

Il y a bien sur un aspect domination dans le sadisme érotique, mais comme j'ai tendance a le dire, l'aspect D/S est compris dans le package SM, mais il n'est pas une fin en soi. La finalité de la chose, c'est comme pour le maso bel et bien physique et physiologique. Là aussi ça fait mouiller les sadiques au féminin et bander les sadiques au masculin. On ne va pas s'étendre sur l'aspect cérébral D/S qui est dans le package. . . on reste concentré sur notre bon vieux sadisme.






Là aussi j'ai une puissante tendance à penser que c'est atavique, tout comme notre maso. C'est une pulsion génésique qui est très liés à la maitrise de son partenaire dans les parades amoureuses destinées à la reproduction de l'espèce. Le plaisir sexuel que cela procure au sadique est comparable a celui que peu ressentir n'importe quel mâle animal dans un accouplement lorsque celui ci ayant, au bout de mille combats, maitrisé son ou sa partenaire arrive enfin a en prendre totale possession. Ce qui permet à l'un comme l'autre le coït sublime.

Donc là aussi sadisme par atavisme et non pas par perversion, bien que ce soit classé dans la catégorie des grandes perversions (MDR!) mais après tout qu'est ce que ça peut bien nous faire puisque nous somme comme ça et qu'on le vit très bien. Puisque c'est là et pas ailleurs que réside notre plaisir et notre épanouissement.




Bon, bien décidément, on ne sera jamais jamais vanille ! ! !





PS : Ha oui, si cette fois-ci j'utilise des illustrations un peu plus crues, un peu plus violentes qu'à mon habitude, ce n'est pas une erreur, c'est intentionnel. C'est fait pour bien ponctuer le propos !




mardi 5 août 2008

VACANCES

Deuxième partie . . . (à suivre)


Vitrezay

Voilà je suis de retour de mon petit séjour en Gironde, où j'ai vue la Gironde, ce qui semble logique au premier abord, et où j'ai effectivement mangé mon premier plateau de fruit de mer. Mais pas face à l'ile aux oiseaux, non non, c'était en charente maritime, sur le port de Vitrezay . . . ben vi ! en vacances c'est comme ça on pense a une chose et on en fait une autre. Et puis ces berges de la Gironde toutes semées d'ajoncs . . . hein ? Est ce que ce n'est pas évocateur, ces longues et fines cannes d'ajonc ? C'est pas très solide d'accord, mais quand même, ça reste évocateur, et là le sado que je suis s'éveille si vite et peut rêver des heures durant. Il parait que c'est pas encore la saison pour les couper, quel dommage !



Vitrezay

On roule sur les routes, on se perd, et quel bonheur de se perdre sur les petites routes départementales à 3 chiffres sans panneaux indicateurs . . . on fini toujours quelques part, on découvre, on s'émerveille, on est content. Bien, je connais au moins une personne qui ne pourra pas dire que ça manque de surprise quand on décide de partir sur les routes avec un saskwash. On sait quand on part . . . quand à revenir ? Là aussi on sait que ça se fera, mais mieux vaux ne rien prévoir dans les 15 prochaines années, hein ! Non au final on s'en est quand même bien sorti.

aller ! la preuve : je suis de retour . . . jusqu'à la prochaine.



Et pour demain c'est la côte basque . . . YES !
(ha! ! ! ! Les odeurs d'ambre solaire, les fesses qui dorent au soleil, les glaces à la crème sur le quai et les troupeaux de femelles toutes bronzées sur le sable ! Qui donc sera avec moi pour les prochaines bêtises ? )