vendredi 30 mai 2008

CHERRY ON THE CAKE

.... LA CERISE SUR LE GÂTEAU !

De part mon travail je suis souvent en relation avec certains services de la préfecture. Ce matin donc j'étais dans un bureau de la préfecture avec mes dossiers, quand on frappe à la porte, toc toc, et rentre une jeune personne. Je la remarque, et pour cause, elle interpelle quelque chose de bien vivace au tréfonds de moi. Jeune femme blonde la coupe de cheveux mi long au carré, un petit bandeaux bleu lui retient les cheveux en arrière, petites lunettes rectangulaire à monture noire et une sourire d'ange. Je remarque aussi et surtout dans l'encadrement de la porte, son chemisier d'un blanc immaculé, sa jupe bleu marine à presque mi cuisse, et ses ballerines noire à talons plats et strap à joli bouton brillant. (Vous savez comme ces petites chaussures de poupée ou de petite fille).

Mon entretien se termine, je range mes dossiers, je sors. Dans le couloir juste devant la porte une table, sur la table des prospectus, devant la table en train de lire les prospectus, cette vision de paradis. Notre jeune femme dans toute sa splendeur, debout, les jambes bien jointes, le buste bien droit légèrement penché sur la table, faisant ressortir discrètement son postérieur, les deux mains posé sur le rebord de celle-ci. Un vrai maintien, une vrai posture. L'ensemble tenue vestimentaire plus posture n'est pas sans évoquer certains archétype SM de type "écoliere".

Je lui souris, je dis bonjour, elle me répond par un gentil : "bonjour" . . . ouf là je sens mon petit coeur qui palpite, je dois certainement commencer à devenir tout rouge. Et pour cause, de bien bien vilaines pensées envahissent à ce moment même ma perverse petite cervelle. Et spontanement, en même temps que ma voix intérieur me sussure " Crétin retiens toi tu va encore dire des conneries plus grosse que toi " les mots sortes de ma bouche même : " Vous avez un excellent dom à ce qui me semble. " Parfois je me mordrais la langue pour ne pas dire de connerie, et là je ne l'ai pas fais. Elle baisse timidement les yeux sur les prospectus, je tourne les talons, me disant que j'ai encore perdu une bonne occasion de me taire. Mais que va t elle penser . . . qui c'est ce dingue ? qu'est ce que ça veux dire cette phrase là ? Et là, oui là ! j'entends sa petite et douce voix qui répond : "Merci". Je me retourne, elle me sourit, je lui souris, et en mon silence intérieur je hurle "Yessssssssssssss !". Visiblement nos regards se sont compris, puis le sien se replonge alors dans ces fichus prospectus. Mais je ne m'étais pas trompé c'est bien une soumise, là juste en face de moi. Je n'ai donc pas dis de connerie. C'est fou ça ! on pourrais presque parler de "l'instinct du manque", puisque que désormais on peut considérer que je suis de renouveau en recherche d'une parèdre SM soumise. Serait-ce le nez du 6ème sens qui agirait comme détecteur ! ?

Je pars, la laissant dans le couloir, penchée sur la table à prospectus, en face de la porte du bureau de la préfecture, dans sa splendide posture de jeunne fille soumise. et c'est dans ces moments là que l'on se dit : "Mais pourquoi les "soumises idéales" sont-elles toujours déjà avec un dom ? " Idée stupide et saugrenue, tout autant que mal venue, il faut quand même regarder au delà des limites égoïstes de la basse ceinture. Si elles sont si "idéales" c'est bien justement parce qu'elles ont un dom.

Donc je dis félicitation et chapeau bas au dom inconnu, de cette soumise inconnue, pour cette magnifique prise en main, qui donne un aussi merveilleux résultat.

**********************************************

( Je ne sais pas si ce dom se reconnaitra ou même s'il me lira, car ce bloggeu n'a certainement une diffusion de l'envergure de " l'équipe ", mais c'est pour le principe . . . Il faut féliciter ce qui mérite de l'être et quand ça parvient à un travail qui vous laisse pantois d'admiration il ne faut jamais lésiner. Faire de sa soumise, une telle soumise, qui se perçoit jusque dans les moindres recoins, mais qui, j'en suis sur, passe quasi inaperçu pour un œil vanille ! ! ! Ouf c'est du travail d'orfèvre ! )

************************************************

PS : J'aimerai bien trouver une photo sur le web qui corresponde à cette vision d'un bref moment. Tant sur la tenue vestimentaire et le maintiens que l'attitude, . . . dès que j'aurai trouver quelques chose d'approchant, je la joindrai en illustration à ce texte.

* * * * * * * * * *


lundi 12 mai 2008

REVIREMENT

Je disais fermer ce blogg . . . je voulais fermer ce blogg . . . et voilà !

Non, non, je ne fais pas ma "diva capricieuse" ! Ni mes adieux pour mieux revenir . . .




J'ai eu une surprise . . . . ! ! ! !

Il se trouve que j'ai quand même reçus une quantité de mail, de gens que je ne connaissait pas y compris d'autres plus "institutionnel" sur le web, et j'ai appris que j'étais quand même très bien référencé et beaucoup plus lu que je ne l'aurais cru. Je n'ai pas de compteur de visite ! Je ne savais donc pas combien de personne étaient susceptible de lire ce blog ni qui me référençais. De plus un internaute lecteur qui me référence dans son moteur de recherche BDSM, m'a expliquer que si j'ouvrai un autre blog, il faudrait encore un certain temps et du travail pour un nouveau référencement etc, etc.

Et je remercie tous ceux (celles) qui avaient laisser un commentaire d'encouragement lors de l'annonce de la fermeture de ce blog.

Donc, je vais continuer à poster ici, sur ce même blog, il va y avoir continuité et non pas renouvèlement.

Je vous prie donc d'excuser la rareté des post dans les prochains jours, j'ai encore un cap a passer avant de pouvoir revenir a un rythme régulier.

A bientôt donc cher(e)s amis lecteurs et lectrices

SASKWASH