jeudi 26 avril 2007

IL EST BON DE PARFOIS

de revoir son avis sur certaines choses

C'est une question de bon sens. On peut avoir un avis arrêté sur une chose et puis soudain... PAF ! voilà on change parce qu'on découvre quelque chose. La chose en question sous un angle que l'on avait pas abordé, ou encore mal abordé.

Je vous parle de ça, parce que je reviens justement d'idées arrêtées que j'avais sur les fessées à la badine de bambou. Je l'assimilais facilement à la cane de par la similitude de l'objet. Il se trouve que ma Complice est friande de cet objet percutant. Je me suis donc toujours appliquer à lui administrer ce petit plaisir gourmand aussi consciencieusement que faire se peut. Mais pour ma part c'est une chose que je n'ai jamais apprécié recevoir sur mon rond petit postérieur délicat. Mauvaise expérience de mauvais début ..... mauvais souvenirs .... Brrrr..... De plus j'avais déclaré haut et fort sur un forum BDSM que je n'aimais pas ça du tout. Tiens ! grand mal, ou plutôt grand bien, m'en a pris. Car suite à ces déclarations publiques tonitruantes, j'ai eu affaire aux avis contraires de ma Complice qui s'est mis en tête de me démontrer que j'avais tord. Elle voulait que je me fasse une idée vraie du sujet en passant rapidement "in situ", et me soutenant mordicus que j'en redemanderais (car finalement elle commence aussi à me connaître). Et voila, suite à de multiple insistance j'ai fini par céder. Avec réticence ? Oui ! En serrant les dents ? Oui aussi ! Mais j'ai cédé.

Puis surprise et ..............délices ! ! ! ! ! Finalement ce n'est pas si désagréable que ça ! C'est émoustillant et en fait c'est même bon. Surtout cette petite chaleur qui vous envahie à vitesse V le postérieur dés que c'est fini. On s'aperçoit que la douleur passe rapidement pour laisser la place à un postérieur gonflé, marqué et chaud ! ! !

Rouge et Chaud.... endolori, presque anesthésié, mais chaud..... ahhhhh ! et quelle joie ensuite de pouvoir enfin se caresser les fesses. C'est fou ce que ça soulage. Bon, ce soir j'écris ces lignes, et j'ai encore les fesses chaudes et rouges. Je vous fais donc participer à un direct de mes sensations et de mon ressenti sur le vif. C'est aussi bien qu'à la télé le Direct-Wouaib.

La réflexion de ma complice fut : " Tu vois ce n'était pas si terrible, puisque ça t'a plu ! Je te l'ai donnée comme tu me la donne. A l'identique, ni plus ni moins ! " De ce fait comme je le maintiens toujours, le BDSM, c'est du commerce équitable. Pour en revenir à ce qui nous intéresse, j'en déduis donc que j'étais resté sur une mauvaise expérience, et que je m'étais bâti tout un cinéma la dessus. Je restais perplexe, voir dubitatif et je ne comprenais pas vraiment ce que certaines personnes en général et ma Complice en particulier pouvait bien trouver de bon là-dedans. Ben, maintenant j'ai compris. Alors à quand la prochaine ?

PS : à propos du direct, ce texte était au brouillon depuis mercredi soir et poster aujourd'hui seulement, c'est donc bien du direct en différé. ( ou du différé en direct de samedi )

Et autre : Si j'arrive enfin à placer un album photo sur ce )**//?! ;;*+(( ! de blogg, vous pourrez voir mes fesses à l'issue de cette redécouverte ! ! ! ..... Si j'arrive à trouver cette )*/?!*( de fonction !

vendredi 13 avril 2007

MAIS QUI

Commande après tout ?

Je n'ai pas blogger depuis 8 jours ! C'est indigne ! Et donc ce blogg n'est pas un "diary".

Entre temps nous avons quand même passés le W.E pascal. Et une presque une semaine, car demain c'est de nouveau le W.E.

Tiens à propos du W.E dernier ce fameux long week-end. J'étais avec ma douce et soumise complice, et pourtant ! Oui et pourtant, dans le monde idyllique d'une relation D/S où les rôles sont bien définis, il y a un COUAC ! Et quel Couac, je vous raconte.

Voilà, c'est ma soumise, et j'aime cuisiner pour elle. Lui mitonner de bons petits plats et la voir satisfaire (voir encourager) sa gourmandise, c'est un vrai plaisir pour moi. Mais en tant que soumise, elle aussi veux cuisiner pour moi. Et là ! Conflit d'intérêt devant les fourneaux. Elle insiste le regard droit et le ton persifleur: Dans une cuisine c'est moi qui commande. Je réplique sure de moi: Que nenni belle Dame, dans toute la maisonnée c'est bien moi, donc je fais la cuisine et toi tu te régale. Fi donc, d'autorité elle s'empare du frigo. Fouette-moi si tu veux mais je ne bouge pas, semble-t-elle me dire.

Allons donc, est-ce bien raisonnable tout ceci ? Elle s'affaire déjà, ustensiles à la main. Dois-je donc m'avouer vaincu par ma soumise, quand celle-ci s'occupe des petites cailles aux cerises que je voulais lui rôtir ? Que diantre non ! Puisqu'elle fais les cailles je fais les entrées et le dessert. Mais me voilà tout de même rétrogradé au rang de simple marmiton. Il va falloir se surpasser sur le dessert, un vrai dessert de chef , et je vais improviser ! Elle arbore ce petit sourire victorieux au coin des lèvres.... n'est pas toujours le boss qui veut. Ça va se payer ça ! Oui ... mais où, quand, comment ?

Trop de questions et les desserts ça n'attend pas. Et puis d'abord premièrement qu'elle me fasse la cuisine OUI, mais quand même, faut-il encore y mettre les formes. Son collier autour du cou, sa laisse et une longueur de longe supplémentaire feront l'affaire. Ah ! non ! mais ! A-tta-chée, voilà comment elle fera la cuisine. Chose dite, chose faite. Et en plus elle glousse, ce n'est pas pour lui déplaire finalement. Ses admirables fesses sont déjà bien rouges, alors on ne va pas y ajouter quoique ce soit de mieux. Même pas grave ! On réexaminera la question après avoir goûter le dessert. MON dessert!

Bien je ne m'éterniserai pas sur la suite, cuisine, repas, blagues, jeux de poursuite, de coussins, (parce qu'on aime bien rire) .... et fessée bien mérité. Voilà ! Puis vaisselle à la main, attachée de nouveau. Mais quand même je n'ai pas pu lui faire ce bon petit plat, c'est bien elle qui me l'a fait, et moi qui me suis régaler, et j'ai bien vu dans ses yeux cette fierté qui me disait : Tu vois comme c'est bon mon cher ami ! C'est moi qui savoure ce que tu mange.

Finalement plus elle est soumise et plus elle dirige cette maison. Je me gratte encore la tête, et je me dis, dans cette affaire j'ai encore dû me faire avoir quelque part. Mais où ?

jeudi 5 avril 2007

DITES-MOI POURQUOI ...

Dans la plupart des vidéos B.D.S.M. (en libre chargement sur le ouèbe) les "master"... sont-ils tous des thons ?

Est-ce une mode ou une condition sine qua non ?


Car je voulais illustrer un post avec une vidéo, quand après quelques recherches, avec ma complice D/S, nous constatons une sinistre choses :

- Ils sont vieux ! (limite maison de retraite des vieux acteurs looser)
- Ils sont gros, gras du bide ou bedonnant suiffeux, souvent chauves!
- Quand c'est pas le cas ils sont nimbus, nabots maigrichons de 45 kg, façons anchois!
- Ils sont barbus, poilus, velus, transpirants, et tatoués de partout!
- Ils ont parfois le look ringard du "biker homo californien"! (c'est pas mieux)
- Ils sont fringués comme des pieds-nicklés, avec les vieux stocks de friperie emmaüs!
- Ils se donnent un style d'hidalgos latinos, chemise et moustache à la zorro!
- Ils ne savent jamais s'ils doivent fouetter, lécher, sucer ou doigter ! (dur pour la soumise)
- Ils ont des têtes de gogoles hallucinés!
- Ils sont affublés de petit yeux pervers, ou poissonneux!
- Ils prennent de grands airs sérieux, genre "ze only one"!
- Ils ne parlent que grossièrement :"foc dat bitch... foc'ing foc... foc, j'sais pas quoi"!
On est très loin du beau ténébreux qui fait rêver les midinettes.

Décidément j's'rais soumise j'aurai, vraiment, vraiment, pas trop envie quoi ! Je m'dirais tout de suite : "Mais c'est quoi ce pokémon ? D'où y sort ? Où est-ce qu'y z'ont été m'le chercher çui-là ! Dans un kinder surprise ? Dans Freddy : le retour, la p'tite boutique des horreurs, chez crétin.com, ou à l'hospice du coin ?"

Bon d'accord, la grande majorité de ces web-teaser proviennent des USA, et ils ne font pas dans la dentelles. S'ils étaient un tant soit peu romantique ça se saurait ! Mais tout de même ! Ces producteurs pourraient faire un minimum d'efforts, respecter le client. Des vieux thons limite débris, qui dominent avec vulgarité de jeunes petites nénéttes ultra sexy, ça fait con et ça colle pas avec la réalité. Bref ça flirt avec le sordide. Quand c'est de la domination lesbienne (comme dit la bannière pub) c'est toujours deux sublimes nymphettes, sexy en diable, vêtus de latex, cuir, ou résille, qui se font des faux mamours entre deux séances de menottes, électrochocs, cire, pinces et fouet pour finir avec le gode-ceinture et le vibro qui fait "buzzzzzzz". Là comme par hasard : pas "vieilles thons"! Pourtant, être être lesbienne sado-maso c'est pas réservé aux jeunettes sexy ! Il y en a pour tous les âges, et tous les physiques. Bien sur, je ne dis pas ! Parfois dans ces vidéos lesbiennes, nous les z'hommes, on savoure quelques scènes un peu "spicy". C'est comme ça, on ne se refait pas. Mais quand même, c'est pas un motif valable pour nous polluer l'air ambiant de ces niaiseries à quat'sous.

Pour les mâles masos soumis, là je t'en parle pas ! C'est pas dans la crème que se fait le recrutement. Bonjour l'ambiance ! Tu vois de tout en général, et ce qu'il ne faudrait pas voir en particulier. Là, mon cadet, on n'est pas sorti de l'auberge. Y en a pas un pour racheter l'autre, on y retrouve pêle-mêle : gros gras boudinant, vieux maigres à peau plissée, chauves à micro pénis, punks gothique à fesses plate ou tombantes, travelos hystériques de mauvais goût et mal fagoter, j'en passe et pas des moindres. Ha! Je plains les dominas ! Sodomiser une telle faune à longueur de journée ne doit pas être de tout repos. Je compatie de toute mon âme, tant je suis horrifié. Y en a qui trouve le moyen de se plaindre de leurs conditions de travail ? Ils ne savent pas de quoi ils parlent.

On s'insurgent haut et fort contre cette standardisation cliché, pensée unique de la vidéo US. Les thons dans le B.D.S.M c'est la tasse et ça suffit ! Ma complice me dit : "bravo Doudou"! Nous sommes tous deux d'accord sur ce point, on en a mare des stéréotypes! De ces clichés dégoulinants d'âneries, triste à en crever, sinistre comme une feuille d'impôt, et qui ne sont en rien évocateurs de la réalité S.M. et D/S. Il y a de tout dans le B.D.S.M, mais il n y a pas que le sordide non plus.

C'est pourtant pas difficile de trouver un beau mec. Il y en plein , partout, et qui ne demande que ça ! Avec des têtes à la "Kea-nu Rêve" pour les plus jeunes, ou "Shoune Cownerie" plus les plus anciens. Alors finalement en matière de DVD on préfèrent se rabattre sur "Matrix" et "La ligue des gentlemen justicier".

C'est si difficile que ça de trouver un Antonio Banderas fesseur et fouetteur ? (Vous l'avez vu dans "Mariachi"... classe le costard non ?) Un Daniel D Lewis expert de la cravache ? Un David Boreanaz, qui soit pas un vrai vampire, mais qui manie flogger et paddle avec maestria sur les fesses nues d'une Charisma Carpenter ? Çà ne vous plairait pas à vous ? Vous n'aimeriez pas voir ça ?



Enfin tout ça pour dire que ces vidéos c'est de la daube à foutre à la poubelle ! Il y en avaient quelques unes dans mon ordi, j'ai viré tout ça, et fisa ! Résultat vous n'en trouverez pas dans ce blogg, à moins que . . . vous ne m'envoyez une des vôtres, ou bien que par chance, mais il faut prier très fort, saint ouèbe puisse dévoiler une perle rare. ( non c'est vrai ? y en a ? tu déconneuuuuuh.)

Finalement, ma Douce Complice et moi, on va se contenter de la littérature, au moins on n'est sur de ne pas être déçut, et entre deux fessées, ça laisse aux rougeurs le temps de reposer un peu. Et puis après tout, pour les illustrations du blogg, les travaux de photographes sont une mine inépuisable (même copyright). D'ailleurs on se demande pourquoi ils mettent un copyright, alors que c'est sur le ouèbe, à la portée de tous. Le photographe pas content, n'a qu'à les garder dans son album de famille, entre l'anniversaire de pépé et les vacances à St Cyprien, si il ne veut pas qu'on en fassent des copies, à usage privé bien sur, puisqu'un blog c'est privé, mais pour le public. Ha ha ha ha ha ! (c'est un rire sardonique comme celui de Fantomas.)




UN POINT TRÈS SÉRIEUX
Pour info : Il circule sur le web des vidéos S.M. d'origine Russe. Ce sont de véritables scènes de maltraitance et de torture faites aux femmes, et très souvent, de toutes jeunes filles. Ces scènes, raccourcis dans la vidéo pour raisons de timing, peuvent parfois durer des heures dans la réalité. Durant tout ce temps, les jeunes victimes vivent un véritable calvaire de souffrances inacceptables. Les blessures graves qui en résultent nécessites toujours des soins hospitalier, seulement y ont-elles accès ? Là, je ne me demande pas jusqu'à quel point les victimes sont consentantes. C'est proche du snuff movie US. Ces vidéos sont diffusées par des mafias russes et seraient prétendument tournées avec des prostituées volontaires. Nous connaissons tous ce que "prostituées volontaires" veut dire dans le langage des mafias russes. Ce n'est plus un jeux, ni un fantasme B.D.S.M. ils s'agit là d'un véritable esclavage à des fins de prostitution sexuelle, dont les conséquences pour les victimes sont très graves. L'esclave est condamné par toutes les législations démocratiques. Comme la pédophilie, le snuff est tout simplement INADMISSIBLE, cela sort totalement du cadre B.D.S.M. Consensuel, Sain et Sécuritaire.

Mes ami(e)s je vous enjoint à boycotter en totalité ce genre de vidéos, car il n'existe, de fait, aucuns organismes à qui dénoncer ces ABUS, qui soient capable de prendre des mesures et des sanctions.

mercredi 4 avril 2007

UNE PAGE VIDE

Hier, je n'ai rien posté, je commence déjà mes premières infidélités! Non, en fait hier soir, j'étais sur chat (S.M. ça va de soit !). Nous avons parlé de choses et d'autres, d'autres surtout. Parce que c'est dans l'autre qu'on éprouve le plus de plaisir. (Ce n'est pas un jeu de mot, hein ! C'est de la philo sur la connaissance de l'autre ! Si, si.) Je vais pas non plus vous raconter ce qu'on s'est dit. Je ne déballe pas ma vie privée, comme ça. Après tout on ne se connais pas encore. Si vous pensiez à lâcher quelques commentaires, ça pourrait changer. Mais je ne vais commencer la soirée par vous engueuler. Vous êtes mes lectrices et lecteurs. Alors je vais vous choyer. Que diriez-vous si on commençait tout de suite par une bonne et belle fessée, pour se mettre en train ? Je vais palier en postant une belle petite zimage. (Que j'ai piquée dans un autre blog, mais je sais plus lequel ! ! Mais vous avez le nom de l'auteur sur la photo.)






Une fessée ! c'est beau , c'est bon, c'est .....
(non pas bosh , mais à vous de voir.)

En fait ce soir je post pour dire que je n'ai rien à dire.

lundi 2 avril 2007

QUI SUIS-JE - PRESENTATION

Aujourd'hui je me suis inscrit sur le forum de la charmante p'tite bestiole. Je parle de l'exceptionnelle : LOLA

Il y avait un questionnaire tout prêt. On prend bien soins de vous sur ce forum. Je l'ai très consciencieusement rempli. Alors en guise de présentation, je ne vais pas me répéter, ni radoter, car je ne suis pas encore sénile. Je vais me contenter d'un bon vieux copier/coller.

Donc : PRÉSENTATION
(On fais les choses bien ici, on ne roule pas le chaland dans la farine !)

Pseudo:
SASKWASH
..... hé oui parfois il en faut !

Âge :
Chaîs pas vraiment mais ça doit être quelque chose qui se tiens entre le mammouth et le dinosaure..... ou p'têt un peu plus récent de l'ordre toute fin de XXème siècle ! Mais en tout cas pas fossiliser ... ( pas encore )

Homme ou Femme:
j'l'savais, ça j'l'savais, attend ! Ma copine m'as dit l'autre jour d'un ton, genre, pas contente : « Toi mon bonhomme, tu va voir tes fesses...j'vais m'en charger moi ! » ..... Alors heu ? ? ? HOMME ! Oui c'est ça : HOMME.

Situation Géographique:
Alors ! ? ! quand je regarde par la fenêtre je vois heu ! ! ben les toits des maisons d'en face ! ! Et puis le ciel, paske j'ai un côté velux et un côté fenêtre ! Mais je vous rassure je sais retrouver mon chemin ! Ha oui ! Je suis pas très loin de la mer et pas trop loin de la montagne aussi ! ! ! ha! Oui ! Il y a une rue en bas de chez moi, avec des gens qui passent dedans ! ! ! c'est drôle hein ? C'est pas comme ça chez vous ?

La fessée:
En toutes circonstances et yapa d'excuses qui tiennent ! ! ! non mais !

Quand et comment avoir pris conscience de ce fantasme?

- Fantasme, fantasme , soyez poli, est ce que je vous dit fantasme ?
- Je vous assure mon cher cousin, vous avez dit : fantasme
- Moi j'ai dit : fantasme ?
- Oui vous avez dit : fantasme, fantasme...
- J'ai dit : fantasme ? Comme c'est fantasme !
( avec les voix tremblotantes de Michel Simon et fantôôômatique de Louis Jouvet )

De quel côté du martinet êtes vous?
Ben, devant et derrière aussi ! Pourquoi ?

Sauf quand j'arrive à éviter les lanières !
Ha ha ha ha ha !!! Je vous ai bien eu !

Sera t'elle érotique ou sera t'elle punitive?
Les 2 mon colonel !
Ludique pour l'érotique et érotique pour le punitif, mon colonel !

Avec ou sans instrument (et les quels ont votre préférence?):
Élémentaire Watson !

Vous faut-il un scénario et touti quanti? Ou c'est le naturel qui prévaut?
Ohhh ! Moi le touti, j'suis pas trop pour. Mais par contre le quanti alors là : OUI , j'adore, j'en veux encore ! ..... Quand au naturel il revient toujours au galop ... comme toujours d'ailleurs ( et en plus ça me plaît )

La boite à malice:
Ben moi c'est une boite de pandore ! C'est grave docteur ?

Coffre, armoire, ou placard dans lequel on retrouve nos jouets.
J'avais pensé à un parc à huîtres, mais on m'a dit : NON ! J'ai jamais compris pourquoi ! !

Que renferme cette boite à malice?
Dans ma boite ?
Rooooo lala !

=Gode
=instruments
=chaînes
=menottes
=boules de geisha
=autres...(on peut en savoir plus? ...)

Y a un peu de tout ça ! Et puis pleins d'autres trucs et des machins et des bidules ! ! ! Mais c'est un secret, et un secret ça se dit pas, paske sinon c'est plus un secret, et que si c'est plus un secret c'est.........

- Bon tu la ferme le schtroumpf à lunette ou quoi ?
- Oui, schtroumpf costaud .... Mais je le dirais au grand schtroumpf parce que le grand schtroumpf il dit toujours ....
PAF et Re-PAF et PIF et PAF encore ! (et PAF et PIF en plus)

Instruments nécessaire à la scène :
- un schtroumpf à lunette,
- un schtroumpf costaud,
- ou une schtroumpfette,
- et une raquette de ping-pong,
Voir aussi paddle, baguette, flogger, serviette mouillée, fouet (hé hé hé) ... etc etc etc

Les à-côtés:
Alors y a heu ! ! ! des bougies .... un cendrier .... heu ! un bouquin de Maïakowski, et aussi une montre, un stylo à plume, un briquet (pour les bougies) une règle plate (tiens tiens !) un bâton de rouge à lèvre, un tube de colle, du papier crépon, une corde nylon (oh, non ! Mais si, mais si !), un paquet de bonbons krema, des boutons de culotte, des grains d'encens et du charbon, un petit carnet bleu, des timbres de patagonie, des mousquetons,( ? ) du papier d'Arménie.... oofff ! Finalement il y a plein de choses qui traînent sur les meubles ici, c'est un vrai bric à brac, tu va me faire le plaisir de ranger tout ça, et vite. Sinon ... j'sais bien ce que j'm'en va faire avec ça moi.... Oui ! tu m'a compris !

Les liens vous attire t'il?
Quelle question ? C'est pas qu'on soit attiré, on y vient tout seul. Et une fois dedans, c'est plus une question d'attirance, c'est qu'on peu plus en sortir ! ! ! Une fois j'ai essayer, et quand j'ai commencer à me détacher, juste à ce moment voilà que ... oh, et puis après tout c'est personnel et puis vous êtes trop curieux.

=Si oui de quelle manière?
Avec des noeuds.... parce que des liens sans les noeuds, c'est comme les gaufres sans la chantilly !

=Cordes, chaînes, foulards?
- Et encore ma bonne dame ... ça c'est rien car si vous saviez ! ?
- Ha ces jeunes: in-co-ri-gi-ble. Un bonne fessée tiens !
- Oui mais c'est à n'y rien comprendre, car plus je les corrige, plus ils en redemandent !
- Y a plus d'jeunesse !
- A qui vous le dites ! ! ! !

D'autres instruments qui vous font envie ou qui au contraire seront bannis?
- Il y a ceux que l'on aime et ceux qu'on aurait pu aimer,
- Il y a ceux qu'on regrette et ceux qui laissent des remord,
- Il y a ceux dont on rêve et ceux avec qui on joue,
- Puis un jour viens celui qu'on attendait.

S'exhiber, une idée à creuser?
Oui mais alors : profond ... très profond .... très très profond... là-bas, loin, très loin !

La soumission est elle une seconde nature? Ou préférez vous être rebelle?
C'est la seconde nature de la rébellion !

Vous en simplicité...
Simplicité !
( ouarrr je blague ! )
C'est : Très grande simplicité ... la preuve ! ! ! !

Au petit déj'...Thé ou café?
Au lait ! ! ! café au lait ! Chicorée, chocolat, crunchy crunch aussi. Plein de truc comme ça quoi !

Un piercing, un tatouage?
Il faut les chercher et on peut les trouver ! ! ! Mais .... attention vous n'avez que 10 secondes, sinon un gage. ( vous avez une idée du gage ? )

Une star, un chanteur (ou une), qui a votre préférence?
Star : Lola
Chanteur : Lola ( ha non, c'est une chanteuse )

Un film de prédilection?
Lola et la fessée du soir ! ( c'est la fois où Lola ..... heu restons discret ! )

Votre style de musique?
Lola (enfin celle que font le bruit des claques sur les fesses de Lola)

Les voyages forment la jeunesse, quels pays avez vous visité ou sont dans vos rêves?
Les paysages inconnus des ravissantes courbes du corps sculptural de Lola. ( Décidément il faut que je me calme là. Lola devient une véritable obsession ! )

Hobbies...Qu'est ce qui vous fait passer le temps?
Une passoire avec du temps !
C'est comme pour la purée de pomme de terre, mais au lieu d'une pomme de terre on prend tout son temps et une passoire qui ..... bon là je m'enlise, je ferais mieux de la fermer avant de me faire jeter par Lola.

Lecture préférée?
Lola bien sur ! !

Couleurs?
Daltonien.

Angélique ou démoniaque?
A quelle heure ?

Vos qualités?
Je suis FORMIDAAAABLE

Vos défauts?
Nous sommes tous FORMIDAAAAAABLE !

Une envie que vous vous voulez réaliser?
Bon sérieux là !
Ce que je veux réaliser ?
Refaire ce post mais en mieux !
Un peu plus dans le ton : ... Oui voilà, alors moi c'est saskwash. Je suis assez fétichiste, aussi D/S et switch, j'aime beaucoup les fessées érotiques, j'aime en donner et parfois en recevoir. J'apprécie aussi beaucoups d'autres jeux S.M/B.D comme par exemple .... ( la suite plus tard ! )


Bon ben voilà la chose est faite , j'espère que nous allons faire plus amplement connaissance, maintenant.


( Y a pas de photos ni de vidéos hot and spice - mais attendez je ne vous ai pas dit qu'il y en aura tout les jours. Non mais ! hé ! ho ! quoi ! )


dimanche 1 avril 2007

DES IMAGES ET DU SON




Il faudra quand même que je pense à illustrer ce BLOGG

Bon ça !

C'est mignon non ?


Illustration : origine inconnue (certainement le site: fesses rouges)


Il faudrait p'têt que j'me présente aussi ?

WOUAIS WOUAIS

Mais ça fera l'objet du prochain post ..... Ou d'un autre, après tout on n'est pas si pressé ! ! ! !






FESSE-MOI TOUT CE QUE TU VEUX

OUI NOUS PARLERONS BIEN DE FESSES ! ! !

Quoi de mieux d'ailleurs
ce dimanche 1 avril ? A défaut de stupides canulars qui ne font plus rire personne ! Allons, allons, soyons sérieusement provocateur.
Les fesses aussi procurent bien des plaisirs, des plaisirs parfois cuisants. Il n'est pas toujours nécessaire de traiter les fesses avec la délicatesse que demanderait un vase de cristal. Ne commettez surtout pas l'erreur tragique qui consiste à croire que seul les effleurer du bout des doigts est largement suffisant pour provoquer des tous les émois du monde chez votre partenaire.
Ces masses grasses et musclées attendent beaucoup plus de fermeté de votre part. Si les effleurements sont un début la vérité c'est qu'elles en demande beaucoup plus. Alors mettez vous à l'ouvrage et ne lésinez pas sur les puissantes "caresses", le pétrissage et quelques belles claques bien sonores. C'est là le minimum à offrir à ces rotondités prétentieuses.

En effet imaginez une belle victime en quête de quelques maltraitances à usage punitif ou érotique. Elle tourne autour de vous, se frotte comme un(e) chat(te), miaule, grogne et se renfrogne, elle se plaint et n'a que faire de vos caresses insipides. Passez à ce qui convient le mieux de faire dans de telles situations : une fessée
magistrale ! Voici venu le moment de la coucher en travers de vos jambes, de lui relever le postérieur, et la maintenir immobile, le ventre contre vos cuisses, la tête baissée, les fesses offertes. Une petite moue faussement surprise à la bouche, le regard implorant mais tout de même un tantinet masochiste, ce que veut votre victime est clairement annoncer : FESSE-MOI TOUT CE QUE TU VEUX.

Illustration : Waldo

Alors votre main jusque là caressante monte et s'abat sur ce splendide croupier. Rien de mieux pour faire vibrer la peau et circuler le sang, que de lui chauffer l'épiderme avec un crescendo de claques fermes et éprouvées, dûment appliqué sur cette partie rebondi de son anatomie si provocante. Lorsque la victime se trémousse, poussant de petits cris faussement surpris, il est temps, bien évidemment, de dénuder cette croupe insolente. D'une main vous ajustez et maintenez en place le corps de votre victime qui commence à se débattre et de l'autre le poignet souple, la main bien détendue, les doigts écartés en éventail, vous reprenez la suite là où vous en étiez resté.
Chaque claquement est suivi d'une petit cri aiguë, vous ajustez le rythme à la soumission .... ou la rébellion, de votre méchante victime, qui, fesses impudiquement exposées est maintenant bien punie ! Elle se contorsionne, émets quelques plaintes, sa peau se fait de plus en plus rougeoyante, ça picote et ça chauffe, elle est à ce moment mure à point. Il vous faut suspendre votre supplice pour la laisser reposer quelques instant, c'est alors que votre victime ondule de la croupe, devient rageuse espérant quelque chose de plus ferme, elle s'adresse à vous en des termes purement provocateurs, moqueurs, voir .... insolents ! Bâillonnez-la, liez lui les mains, tenez à coté de vous un récipient d'eau bien glacée, trempez-y votre main et recommencez de plus belle votre crescendo de claques toniques et vivifiantes. Votre victime cherche à échapper à sa punition et se tortille dans tous les sens, et cherche pathétiquement à caresser ses fesses pour les soulager. Elle vous demande pardon, éructant des onomatopées incompréhensibles dans son bâillon, elle vous supplie, elle implore désormais vos caresses intimes et surtout très douces.
Elle capitule, elle se rend, c'est le moment que vous choisissez pour le dernier assaut cinglant sur ces fesses par trop orgueilleuses. Voilà votre victime toute surprise qui se met à se contorsionner, qui se cambre, qui bat des pieds dans l'air en mouvements intempestifs, qui tente de se dégager de ses entraves et de votre prise. Sa tête et sa poitrine se soulèvent, ses fesses, son ventre et son corps entier vibre et tremble au rythme de vos claques. Son plaisir se précise, ses seins s'affermissent et durcissent, ses gémissements se prolongent en une longue plainte tendre et continue. Honteux plaisir ! Vous le devinez montant en elle et la ravir. Son corps est devenu aussi souple qu'une liane, ses fesses aussi chaude que la braise, son ventre est pris de sensations troublantes, spasmodique et si agréablement intenses. Elle vogue maintenant vers des territoires voluptueusement sensuels. Elle est sur le bord de l'explosion ! ! !
Tiens justement ! Il était temps de passer au stade si prévisible et tant attendu de la réconciliation et du réconfort : Gros et savoureux câlins, et plein de mots doux que votre victime à largement méritée !

Après avoir fait l'amour, précisez tout de même à votre victime que pour cette fois ça va, mais qu'en suite ne tarderons pas à arriver les meilleurs amis du fesseur traditionnel : martinet, fouet, paddle, baguette, verge, cane ou cravache… Bref la panoplie que le père Noël à déposé dans la cheminée. Pardon, c'était le père Fouettard !
A propos connaisez-vous cette règle d'or qui veut qu'un bon fesseur soit une personne qui a été bien fessée ?
Alors ! N'hésitez pas, cas échéant, et à titre de dédommagement, à lui présenter vos propres fesses afin d'encourager sa bonne volonté.
Amusez-vous bien et à deux mains.